• Portrait du mois

    Nicolas Glumineau

    « Le vin est une école d'humilité. Il y a toujours moyen de faire mieux et plus précis. La différence entre un grand vin et un vin exceptionnel est forcément une histoire de détails »

  • Denis Durantou

    « Je peins avec les nuances de l'astringence »

  • Christine Vernay

    « Christine et Luc continuent ensemble la construction de cet édifice naturel, deux mille mètres carrés cette année, trois mille l'an prochain. »

  • Michel Davesne

    « ll faut de très très beaux raisins, c'est tout. Tout bon vinificateur ne fera jamais de miracles. »

  • Laurent Combier

    « Le Clos des Grives, coeur historique du domaine, donne un vin d'une pureté aromatique exemplaire.  »


  • Emmanuel Brochet

    « Ne surtout pas faire si on n'a pas envie. Et toujours regarder devant soi. »

  • Anselme Selosse

    « M'asseoir sur mes lauriers, ce serait du gâchis ! Je dois en permanence me surpasser. Je n'aimerais pas la décevoir. »


Michel Davesne

Chef de Cave, Champagne Deutz

Créateur d'Amour


Le nez est signé. Notes enivrantes de fleurs blanches, de brioche au beurre, de noisette, finesse des bulles, élégance, délicatesse... « Amour de Deutz ». Le summum de l'expression du Chardonnay issu des Grands Crus de Champagne. La cuvée apporte une note fraîche et originale à cette maison basée au coeur d'Aÿ, spécialisée dans les Pinots-Noirs et dont le porte-drapeau est la toute aussi superbe cuvée « William Deutz ». 

 

Le secret ? Michel Davesne n'en a pas. « ll faut de très très beaux raisins, c'est tout », assure ce Chef de Cave modeste et posé, qui dirige l'équipe de Deutz depuis 2003. Tout bon vinificateur ne fera jamais de miracle. » 

 

Il est arrivé la veille des vendanges et s'est retrouvé plongé d'emblée dans ce millésime atypique et mémorable tant il a fait tourner la tête à bien des Champenois. 2003 était, en effet, surmature et peu acide. Le vignoble de Deutz avait, de surcroît, connu une gelée d'avril. Verdict : un million de bouteilles cette année-là, soit quasiment la moitié d'une récolte normale. Etrange baptême pour Michel Davesne qui entame une belle carrière dans une maison qui lui correspond à merveille. 

 

Son parcours est original puisque, contrairement à la règle, il se passera dans un premier temps du sacro-saint DNO (diplôme national d'oenologie), passage quasi obligé pour qui veut toucher aux cuves en Champagne. Après une prépa' à Reims, il intègre l'université de Compiègne en biotechnologie, et accepte en 1985 le poste de Chef de Cave de la coopérative Palmer. Il se forme sur le tas ! Lorsque, dix ans plus tard, il décide de passer par la fameuse case, il le fait surtout pour s'amuser, mais aussi par défi. « C'était formidable, cela m'a redonné des bases scientifiques. Et inversement, mon expérience de terrain était très instructive pour les autres étudiants. » 

 

Il n'aura pas de mal à quitter la coopérative pour la maison d'Aÿ : le volume à vinifier est du même ordre, mais son rôle est plus large, plus exaltant, plus enrichissant. Il supervise les vinifications, mais aussi les approvisionnements, les relations extérieures, les dîners en ville. Bref, il suit les cuvées du grain de raisin jusqu'au client. Un rôle qui convient parfaitement à ce Chef de Cave précis et comblé.


Crédit photo : Leif Carlsson

Pour plus d'informations, nous contacter :
info@caves-legrand.com
Connexion
Déjà inscrit?

Mot de passe oublié ?

Pas encore inscrit ?
Créez votre compte
Identifiant invalide: veuillez saisir une adresse email
Mot de passe oublié ?
Saisissez votre identifiant
Création Vinium
  • Panier vide
Sous-total0.00 €
Frais de transport 0.00 €
Total de la commande 0.00 €
Ce site utilise des cookies. En poursuivant la navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus
x